Dans le cadre de la promotion des sciences et des techniques et en réponse au problème de la crise des vocations scientifiques, le rectorat de Montpellier a permis l’ouverture, en septembre 2004, d’« options sciences » (rebaptisées depuis options « démarches et culture scientifiques ») en classe de seconde. Depuis cette date, le groupe de travail « Enseignement Scientifique » de l’IREM de Montpellier mène une réflexion sur la pratique de ce dispositif expérimental et offre l’appui scientifique d’enseignants-chercheurs à quelques lycées de l’académie (voir les ressources disponibles dans la rubrique mutualisation).

Se conformant à la définition de la culture scientifique telle qu’elle est donnée dans le rapport PISA 2006, l’équipe IREM a entrepris une réflexion de nature épistémologique sur la science et les savoirs. Le travail d’ingénierie épistémo-didactique mené vise à produire des ressources pour pratiquer l’épistémologie, permettant notamment de dispenser un enseignement réflexif des démarches d’investigation en cours de science sans pour autant s’apesantir d’un cours théorique d’épistémologie.